Accueil LAS Accueil LAS CSE LAS Tracts LAS Accords LAS Contacts LAS

 

Revue de presse

 

Août 2020

7 août 2020

 

6 août 2020

 

5 août 2020

 

4 août 2020

 

3 août 2020

 

2 août 2020

 

1er août 2020

 

Juillet 2020

31 juillet 2020

 

30 juillet 2020

 

29 juillet 2020

 

28 juillet 2020

 

27 juillet 2020

 

26 juillet 2020

 

25 juillet 2020

 

24 juillet 2020

 

23 juillet 2020

 

22 juillet 2020

 

21 juillet 2020

 

18 juillet 2020

https://www.usinenouvelle.com/article/thales-engage-l-ex-patronne-de-latecoere.N985134

https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/07/18/l-imperieuse-necessite-du-dialogue-social_6046601_3232.html

https://www.mediabask.eus/eu/info_mbsk/20200718/des-salaries-de-castorama-en-greve-ce-lundi

17 juillet 2020

 

16 juillet 2020

 

15 juillet 2020

 

12 juillet 2020

 

11 juillet 2020

 

10 juillet 2020

 

9 juillet 2020

 

8 juillet 2020

 

7 juillet 2020

 

6 juillet 2020

 

4 juillet 2020

2 juillet 2020

 

1er juillet 2020

Juin 2020

30 juin 2020

 

29 juin 2020

 

28 juin 2020

 

27 juin 2020

 

26 juin 2020

 

25 juin 2020

https://www.larep.fr/orleans-45000/actualites/fraude-au-chomage-partiel-la-direccte-intensifie-ses-controles-en-centre-val-de-loire_13803878/

https://www.publicsenat.fr/article/parlementaire/l-unedic-s-inquiete-du-cout-du-chomage-partiel-qui-a-explose-183413

 

24 juin 2020

 

23 juin 2020

21 juin 2020

20 juin 2020

 

19 juin 2020

 

18 juin 2020

 

17 juin 2020

 

16 juin 2020

 

15 juin 2020

 

14 juin 2020

 

12 juin 2020

 

11 juin 2020

10 juin 2020

9 juin 2020

8 juin 2020

5 juin 2020

4 juin 2020

3 juin 2020

2 juin 2020

1er juin 2020

Mai 2020

 

29 mai 2020

 

28 mai 2020

 

27 mai 2020

 

26 mai 2020

 

25 mai 2020

 

24 mai 2020

 

22 mai 2020

 

21 mai 2020

20 mai 2020

 

19 mai 2020

 

18 mai 2020

 

17 mai 2020

 

16 mai 2020

 

15 mai 2020

 

14 mai 2020

 

13 mai 2020

 

12 mai 2020

 

11 mai 2020

 

10 mai 2020

 

9 mai 2020

 

8 mai 2020

 

7 mai 2020

 

6 mai 2020

 

5 mai 2020

 

4 mai 2020

3 mai 2020

 

Avril 2020

30 avril 2020

28 avril 2020

27 avril 2020

24 avril 2020

25 avril 2020

23 avril 2020

22 avril 2020

21 avril 2020

20 avril 2020

18 avril 2020

17 avril 2020

16 avril 2020

15 avril 2020

14 avril 2020

13 avril 2020

12 avril 2020

11 avril 2020

10 avril 2020

9 avril 2020

8 avril 2020

7 avril 2020

6 avril 2020

4 avril 2020

3 avril 2020

2 avril 2020

1er avril 2020

Mars 2020

31 mars 2020

30 mars 2020

29 mars 2020

28 mars 2020

27 mars 2020

26 mars 2020

25 mars 2020

24 mars 2020

23 mars 2020

22 mars 2020

20 mars 2020

19 mars 2020

18 mars 2020

12 mars 2020

6 mars 2020

5 mars 2020

Février 2020

 

 

 

Actualités LAS

 

COVID-19

Dossier COVID 19

 

 

 

28 juillet 2020 

150 emplois menacés sur le site Thales de Pont-Audemer (ex-GEMALTO)

Lors  du CSEC de Thales LAS France du 21 juillet 2020, les organisations syndicales CFE-CGC et CGT ont fait une déclaration commune afin de dénoncer le projet de suppression de postes de la Direction du Groupe Thales sur le site de Pont-Audemer (DIS).

A l’issue d’une réunion préparatoire entre élus, programmée à la veille du CSEC, le Syndicat SUPPer, n’a pas souhaité être associé à cette déclaration, considérant que les questions que nous avons soulevées n’avaient pas reçues de réponses claires, notamment sur la stratégie syndicale envisagée au-delà de cette déclaration [...] (voir la suite dans le lien ci-dessous)

 

Déclaration de SUPPer

Bouton article SUPPerJPG

Pour suivre l'actualité sociale du site de Pont-Audemer : articles de presse

 

9 juillet 2020 

communiqué de Solidaires : le 14 juillet, les invisibles prennent la Bastille

Voir le communiqué de Solidaires "Le 14 juillet, les invisibles prennent la Bastille" :

Bouton PDF

 

24 juin 2020 

COVID-19, protocole national de déconfinement en entreprise

Le ministère du Travail a mis en ligne, ce mercredi 24 juin, un nouveau protocole national de déconfinement en entreprise qui se substitue à la version antérieure du 4 mai dernier et qui entre en vigueur dès aujourd’hui.

Bouton PDF Document du ministère du Travail

Point important : le télétravail n’est plus la norme mais demeure réservé aux personnes à risque.

 

16 juin 2020 

COVID-19, réunion du CSE Central LAS

Points traités :

1. Désignation d’un membre du CSEC à la commission centrale égalité professionnelle entre les femmes et les hommes
2. Désignation d’un membre du CSEC à la CSSCT centrale au titre du remplacement d’un membre démissionnaire
3. Information en vue de la consultation ultérieure au titre de l’article L.2312-24 du Code du Travail sur les orientations stratégiques de Thales LAS France SAS :
    - Présentation du rapport SECAFI
    - Présentation du projet de note d’orientations du plan de développement des compétences 2021-2022-2023 pour la société Thales LAS France SAS
4. Information en vue de la consultation ultérieure au titre de l’article L.2312-26 du code du Travail sur la politique sociale de la Société Thales LAS France SAS :
    - Projet de bilan du plan de développement des compétences exercice 2019 de la société Thales LAS France SAS
    - Avancement du plan de développement des compétences 2020 de la société Thales LAS France SAS
5. Avancement Prise de Commande et Chiffres d’Affaires de Thales LAS France SAS au 31 mai 2020
6. Point sur avancement ERP Vague 4 et CONCUR
7. Point sur avancement sur les déploiements ENJOY / 4YOU
8. Synthèse des réunions de la CSSCT Centrale des 2 et 8 juin 2020

 

 

1er juin 2020 

Activité partielle rémunérée à 100% pour la "journée de solidarité"

Dans un memo adressé aujourd'hui à nos collègues d'AVS qui demandaient des précisions sur le cas de l'activité partielle lors de la "journée de solidarité" du 1er juin 2020, le DRH France a indiqué que :

"pour les salariés qui sont en activité partielle le lundi 1er juin.(Journée de solidarité), leur rémunération sera maintenue à 100 %."

 

 

25 mai 2020 

COVID-19, réunion du CSE Central LAS

Points traités :

1. Présentation du bilan recrutement 2019 / Actions en cours 2020
2. Information en vue d’une consultation au titre de l’article L.2323-15 du code du Travail sur la politique sociale de la société Thales LAS France SAS :
    - Présentation de la politique d’alternance et d’accueil des stagiaires dans le périmètre Thales LAS France SAS
         - Présentation du bilan de la taxe d’apprentissage 2019
         - Politique d’apprentissage et de stages 2020
3. Présentation de l’intéressement et de la participation au titre de 2019 pour Thales LAS France SAS dans le cadre de la mutualisation Groupe
4. Information portant sur le projet de création d’un Centre de Compétences Ingénierie (ECC) au sein de la société THALES AVS FRANCE dans le contexte de la crise du COVID 19 et ses conséquences sur la situation économique dans le secteur de l’aéronautique
5. Point de situation sur la gestion de la sous-traitance et prestation de service dans le contexte de la crise sanitaire Covid-19
6. Point de situation concernant la crise Covid-19
7. Présentation des scénarios économiques du périmètre Thales LAS France : Résultats 2019 et scénarios économiques 2020
8. Approbation des PV de CSE des 16 et 17 décembre 2019.

 

15 mai 2020 

COVID-19, réunion du CSE Central LAS

Points traités :

1. Information et consultation sur l’opportunité de recourir au dispositif de FNE-Formation
renforcé

 

Déclaration de SUPPer

Bouton article SUPPerJPG

 

 

14 mai 2020 

COVID-19, réunion du CSE Central LAS

Points traités :

1. Information en vue d’une consultation ultérieure sur l’opportunité de recourir au
dispositif de FNE-Formation renforcé
2. Présentation de l’offre formation Thales à distance.

 

5 mai 2020 

COVID-19, réunion du CSE Central LAS

Points traités :

1. Présentation de la situation économique et financière de Thales LAS France SAS – données à fin mars 2020,
2. Point de situation sur les activités mises en oeuvre sur les sites de Thales LAS France SAS et les principes de conditions sanitaires appliquées à partir du 11 mai 2020,
3. Présentation du reporting « COVID 19 »
4. Point sur le dépôt des dossiers des demandes d’activité partielle effectuées par les établissements de Thales LAS France SAS
5. Information sur le principe du versement d’une prime exceptionnelle concernant des salariés ayant travaillé sur site pendant la période de confinement
6. Information sur le report du versement par le Groupe de l’intéressement et de la participation mutualisés au titre de 2019
7. Présentation des organigrammes de la GBU et de la CBU LAS.

 

 

24 avril 2020 

COVID-19, la garde d'enfant bientôt transformée en chômage partiel ?

Paru sur le site du Ministère du Travail, les arrêts de travail :

"Le Gouvernement s’engage pour assurer une indemnisation adaptée des arrêts de travail rendus nécessaires par la crise sanitaire, que ce soit pour les arrêts de travail pour garde d’enfants ou pour les arrêts de travail délivrés aux personnes vulnérables présentant un risque accru de développer des formes graves de la maladie ainsi qu’aux personnes cohabitant avec ces personnes vulnérables."

https://travail-emploi.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/personnes-vulnerables-et-salaries-en-arret-pour-garde-d-enfant-un-nouveau

 

21 avril 2020 

COVID-19, notre fiche récapitulative sur le chômage partiel

SUPPer a créé et met à votre disposition une fiche récapitulative sur le chômage partiel (= activité partielle) dans Thales avec les incidences sur les salariés.

Bouton article SUPPerJPGFiche chômage partiel

 

21 avril 2020 

COVID-19, réunion de la CSSCT centrale LAS

La direction a réuni aujourd'hui la Commission Santé, Sécurité et Conditions de Travail Centrale (CSSCT-C) de Thales LAS France SAS pour un point de situation sur le COVID-19.

Elle a rappelé les points suivants :

  • le télétravail demeure la préconisation principale
  • le personnel appelé à travailler sur site doit respecter strictement l'ensemble des mesures sanitaires mises en place.

 

Elle a également présenté un tableau de suivi :

Suivi des cas de COVID-19 dans LAS France au 21/04/2020
Suspectés 64
En quatorzaine préventive 169
Arrêts de travail en cours 26
En confinement à domicile 72
Cas avérés médicalement 31
Hospitalisés 3
Hospitalisés avec complications 2
Guéris 17

 

 

20 avril 2020 

COVID-19, consultation des CSE des établissements de LAS sur le recours au chômage partiel (mise à jour)

Mise à jour de notre tableau du 17 avril suite à la consultation du CSE de Limours aujourd'hui :

Etablissement LAS Déclaration SUPPer Résultat
BLAGNAC

Bouton article SUPPerJPG

Déclaration commune SUPPer/CGT

  • CONTRE = 6 (4 SUPPer + 2 CGT)
ELANCOURT Bouton article SUPPerJPG
  • CONTRE = 11 (6 CFDT + 5 CFTC)
  • REFUS = 10 (4 SUPPer + 3 CFE-CGC + 3 CGT)
FLEURY Bouton article SUPPerJPG
  • ABSTENTION = 9 (5 CFDT + 3 CFE-CGC + 1 SUPPer)
  • REFUS = 3 (SUPPer)
LIMOURS Bouton article SUPPerJPG
  • CONTRE = 5 (3 SUPPer + 2 CGT)
  • ABSTENTION = 10 (6 CFE-CGC + 3 CFTC + 1 CFDT)

RUNGIS / TOULOUSE

Bouton article SUPPerJPG
  • CONTRE = 1 (CGT)
  • ABSTENTION = 14 (9 CFTC + 3 CFE-CGC + 2 CFDT)
  • REFUS = 2 (SUPPer)
MASSY aucune déclaration L'élu SUPPer n'a pas pu voter (suppléant)

 

 

16 avril 2020 

COVID-19, consultation des CSE des établissements de LAS sur le recours au chômage partiel

Les CSE de Thales LAS France SAS ont été consultés sur le recours à l'activité partielle (= chômage partiel) dans leur établissement.

Consultation des CSE de LAS où SUPPer est représenté :

Etablissement LAS Déclaration SUPPer Résultat
BLAGNAC

Bouton article SUPPerJPG

Déclaration commune SUPPer/CGT

  • CONTRE = 6 (4 SUPPer + 2 CGT)
ELANCOURT Bouton article SUPPerJPG
  • CONTRE = 11 (6 CFDT + 5 CFTC)
  • REFUS = 10 (4 SUPPer + 3 CFE-CGC + 3 CGT)
FLEURY Bouton article SUPPerJPG
  • ABSTENTION = 9 (5 CFDT + 3 CFE-CGC + 1 SUPPer)
  • REFUS = 3 (SUPPer)
LIMOURS aucune déclaration Report du vote à la demande de l'ensemble des élus CSE

RUNGIS / TOULOUSE

Bouton article SUPPerJPG
  • CONTRE = 1 (CGT)
  • ABSTENTION = 14 (9 CFTC + 3 CFE-CGC + 2 CFDT)
  • REFUS = 2 (SUPPer)
MASSY aucune déclaration L'élu SUPPer n'a pas pu voter (suppléant)

 

Un refus de vote revient à considérer qu'il n'y a pas lieu d'être consulté sur le sujet en question.

Exemples de motifs de refus de voter :

  • le moment ne convient pas car des informations sont manquantes ou la consultation n'a plus lieu d'être
  • on considère que le sujet ne relève pas des compétences du CSE
  • on considère qu'aucune des options proposées n'est recevable (ex : avoir à choisir entre la peste et le choléra)

 

15 avril 2020 

COVID-19, consultation du CSE Central LAS sur le recours au chômage partiel

Le CSE Central LAS s'est réuni aujourd'hui en audioconférence.

Un seul point à l'ordre du jour :

- Information et consultation du CSEC de la Société Thales LAS France SAS sur le principe du recours au dispositif d’activité partielle dans le contexte du covid-19

 

SUPPer est intervenu avant le vote de consultation sur le chômage partiel pour proposer une délibération sur les points suivants :

  • Refus de la démarche prématurée de mise en oeuvre de l’activité partielle engagée par la direction.
  • Maintien de l’ensemble des salaires sur une durée à définir avant tout déclenchement d’une mise en activité partielle des salariés.

 Bouton PDFDélibération de SUPPer

Résultat de la délibération du CSEC proposée par SUPPer :

  • Nombre de votants = 21
  • Pour = 3 (SUPPer) ; Contre = 0 ; Abstention = 2 (CGT) ; Refus de vote = 16 (CDFT + CFTC + CFE-CGC)

 

Résultat de la consultation du CSEC sur le recours à l'activité partielle :

  • Nombre de votants = 21
  • Pour = 0 ; Contre = 3 (CGT + UNSA) ; Abstention = 9 (CFE-CGC + CFTC) ; Refus de vote = 9 (SUPPer + CFDT)

 

 

10 avril 2020 

COVID-19, réunion du CSE Central LAS

Le CSE Central LAS s'est réuni aujourd'hui en audioconférence.

Un seul point à l'ordre du jour :

- Information en vue de consultation ultérieure du CSEC de la Société Thales LAS France SAS sur le principe du recours au dispositif d’activité partielle dans le contexte du covid-19

 Bouton PDFDéclaration de SUPPer

 

Pour approfondir la notion de chômage partiel (= activité partielle), SUPPer vous recommande l'article suivant :

 

 

7 avril 2020 

COVID-19, communiqué Groupe Thales sur les objectifs et les dividendes

Dans la foulée d'autres grands groupes industriels comme Airbus et Safran, Thales vient d'annoncer officiellement que :

  • ses objectifs financiers sont retirés (=annulés)
  • le versement des dividendes se limitera à l'acompte déjà versé en décembre (0.6 € par action, soit un total de 120 M€)
  • l'obtention d'un prêt supplémentaire de  2 milliards d'euros qui soulage la trésorerie

Voir dans les médias :

 

 

7 avril 2020 

COVID-19, réunion du CSE Central LAS

Le CSE Central LAS s'est réuni aujourd'hui en audioconférence.

Un seul point à l'ordre du jour :

« Information et consultation sur la mise en oeuvre dans le cadre de la crise sanitaire COVID-19 :
- De la semaine de congés payés par anticipation (6 jours ouvrables) prévus par la loi d’urgence
- Des jours de congés acquis pour ancienneté »

 Bouton PDFDéclaration de SUPPer

Rappel pour information : LOI n° 2020-290 du 23 mars 2020 d'urgence pour faire face à l'épidémie de covid-19

Titre II : MESURES D'URGENCE ÉCONOMIQUE ET D'ADAPTATION À LA LUTTE CONTRE L'ÉPIDÉMIE DE COVID-19

Article 11

  1. b) En matière de droit du travail, de droit de la sécurité sociale et de droit de la fonction publique ayant pour objet :

- de permettre à un accord d'entreprise ou de branche d'autoriser l'employeur à imposer ou à modifier les dates de prise d'une partie des congés payés dans la limite de six jours ouvrables, en dérogeant aux délais de prévenance et aux modalités de prise de ces congés définis par les dispositions du livre Ier de la troisième partie du code du travail et par les conventions et accords collectifs applicables dans l'entreprise ;
- de permettre à tout employeur d'imposer ou de modifier unilatéralement les dates des jours de réduction du temps de travail, des jours de repos prévus par les conventions de forfait et des jours de repos affectés sur le compte épargne temps du salarié, en dérogeant aux délais de prévenance et aux modalités d'utilisation définis au livre Ier de la troisième partie du code du travail, par les conventions et accords collectifs ainsi que par le statut général de la fonction publique
.

 

3 avril 2020 

COVID-19, réunion du CSE Central LAS

Le CSE Central LAS s'est réuni aujourd'hui en audioconférence.

Points à l'ordre du jour :

  1. Nouvelle communication de la liste des activités critiques / stratégiques de LAS – version communiquée au Groupe
  2. Présentation de la répartition des activités au sein de Thales LAS France SAS après la période de JRTT et Jours de repos collectifs (Activités prévisionnelles sur site / Activités prévisionnelles en Télétravail / Situations prévisionnelles sans possibilité d’activités)
  3. Information sur la mise en oeuvre du dispositif « reliquat de congés payés et JRTT 2019 / jours de repos 2019 » de l’accord du 26 mars 2020
  4. Information en vue de consultation sur la mise en oeuvre dans le cadre de la crise sanitaire COVID-19 de la semaine de congés payés par anticipation (6 jours ouvrables) prévus par la loi d’urgence et des jours de congés acquis pour ancienneté
  5. Information de l’état sanitaire lié au COVID 19 : nombre de cas infectés ; nombre de cas confirmés ; nombre de personnes en confinement ; nombre de cas d’hospitalisation.

 

Faute de temps suffisant pour tout traiter, les points n°2 et n°3 ont été reportés puis traités le lundi 6 avril.

 

30 mars 2020 

COVID-19, un accord Groupe a été signé et entre en vigueur

Les Organisations Syndicales représentatives au niveau du Groupe (CFDT, CFTC, CFE-CGC et CGT) ont signé jeudi 26 mars un accord sur les conditions d'adaptation de Thales à l'épidémie de COVID-19. SUPPer n'est pas représentatif à ce niveau et est donc resté à l'écart de cette négociation.

Bouton PDFAccord Groupe COVID-19

Cet accord est entré en vigueur sur tous les sites Thales avec une durée de validité de 3 mois renouvelables.

 

27 mars 2020 

COVID-19, réunion du CSE Central LAS

La direction a convoqué les élus CSE Central à une réunion audio le 27 mars.

Points abordés :

  • Point de situation conernant Thales LAS France SAS par rapport au COVID-19
  • Information sur les mesures mises en oeuvre par le Groupe Thales pour faire face à l'épidémie COVID-19 (sous réserve de l'avancement des négociations en cours au sein du Groupe)

Bouton PDFDéclaration de SUPPer

 

 

20 mars 2020 

COVID-19, les instances représentatives du Personnel mobilisées au quotidien

SUPPer est plus actif que jamais pour amener la direction de Thales à prendre en France toutes les mesures indispensables pour protéger la santé des salariés.

Sans la santé, impossible d'envisager une reprise du travail, même partielle ! SUPPer n'ignore pas que la pression de la finance sur les hauts dirigeants de Thales doit être énorme avec le cours de l'action Thales qui chute à des niveaux spectaculaires, mais la priorité doit rester la santé !

Tous les jours, les élus SUPPer participent avec les autres Organisations Syndicales à des réunions de Commission Santé Sécurité et Conditions de Travail (CSSCT) au niveau des établissements mais aussi au niveau central LAS.

Il en ressort des mesures concrètes d'arrêt total ou partiel de l'activité mises en place progressivement dans les établissements de LAS et surtout la définition du cadre dans lequel la direction doit travailler pour son plan de reprise de l'activité quand ce sera possible.

Ailleurs en France, les grands groupes industriels semblent avoir du mal à trouver comment s'y prendre entre la pression de la finance (poursuite de l'activité) et celle des mesures de lutte contre l'épidémie de COVID-19.

 Bouton wwwArticle Usine Nouvelle

 

Prenez soin de vous et des autres !

 

19 mars 2020 

COVID-19, que faire si vous êtes appelés à travailler sur site ?

En dépit du stade 3 décrété par le gouvernement sur la pandémie de COVID-19, certains salariés de Thales sont sollicités pour continuer leur travail sur les sites de LAS.

SUPPer ne le répétera jamais assez : si vous estimez que les conditions ne sont pas réunies pour travailler sur site dans de bonnes conditions (attestation de circulation fournie chaque jour par l'employeur, distance entre salariés suffisante, gel hydro alcoolique, masques et gants de protection, décontamination régulière des WC, etc.) alors exercez immédiatement votre droit de retrait !

De même, tant que la Commission Santé Sécurité et Conditions de Travail (CSSCT) de votre site Thales n'a pas été consultée sur la reprise de l'activité, alors vous pouvez là aussi exercer votre droit de retrait car en stade 3 d'une pandémie comme le COVID-19, rien ne vous garantit que les mesures ont été prises pour la présence de salariés. Voir l'alerte officielle lancée à Elancourt pour un Danger Grave et Imminent (DGI) pour vous montrer quels sont les points à vérifier avant la reprise du travail.

A la FERTE SAINT AUBIN, des salariés Thales LAS ont débrayé hier mercredi avec la CGT. Leur direction locale semble totalement à côté de la plaque sur le plan sanitaire.

Bouton wwwArticle de France Bleu Loiret

 Ailleurs en France, les salariés d'autres sociétés refusent eux aussi de travailler dans n'importe quelles conditions :

Bouton wwwAmazon

Bouton wwwSafran

Bouton wwwToyota

 

Prenez soin de vous et des autres !

 

 

18 mars 2020 

COVID-19, fermeture de plusieurs établissements LAS

Dans le contexte du COVID-19, la direction de LAS a ordonné cet après-midi la fermeture immédiate des établissement suivants :

Etablissement LAS Fermeture Réouverture envisagée
Elancourt Oui 23/03/2020
Rungis/Toulouse Oui 23/03/2020
Blagnac Oui 23/03/2020
Limours Oui 23/03/2020
Fleury-les-Aubrais Oui 23/03/2020
Massy Oui sauf activités stratégiques -

 

Dans les établissements, la plupart des salariés ont été renvoyés chez eux ou sont passés en télétravail. Une infime minorité de salariés travaille encore sur ces sites et la direction envisage de fractionner le personnel en plusieurs équipes.

Vos élus SUPPer sont plus actifs que jamais pour mettre en place des conditions de travail qui respectent strictement les recommandations du gouvernement. SUPPer s'opposera par tous les moyens dont il dispose à toute continuation du travail partout où la santé des salariés n'est pas garantie par des moyens adaptés.

Une réunion de la Commission Santé Sécurité et Conditions de Travail Centrale (CSSCT-C) a lieu cet après-midi au niveau LAS. A Elancourt, les élus SUPPer et les autres Organisations Syndicales ont soutenu le lancement d'une alerte officielle pour danger grave et imminent initiée ce matin par la CGT lors d'une réunion de la CSSCT locale.

Bouton PDFAlerte lancée par la CGT

Prenez soin de vous et des autres ! Si la direction vous demande de venir travailler sur site, invoquez votre droit de retrait dès que vous estimez que les conditions ne sont pas réunies pour garantir votre santé !

 

17 mars 2020 

COVID-19, quand exercer son droit de retrait ?

Dans le contexte du COVID-19, les salariés peuvent exercer leur droit de retrait dans le cas où l'employeur imposerait de venir sur le lieu de travail dans des conditions contraires aux recommandations gouvernementales.

 Voir ici les informations gouvernementales sur l'exercice du droit de retrait dans le contexte du COVID-19 :

Bouton wwwhttps://www.service-public.fr/

Extrait :

Dans le contexte du coronavirus, si l'employeur met en œuvre les recommandations du gouvernement , disponibles et actualisées sur la page suivante, les conditions d'exercice du droit de retrait ne sont pas réunies sous réserve de l'appréciation souveraine des tribunaux. En principe, le travailleur n'a pas alors un motif raisonnable de penser que sa situation de travail présente un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé. Si ces recommandations ne sont pas suivies par l'employeur, alors le travailleur peut exercer son droit de retrait jusqu'à ce que celles-ci soient mises en œuvre.

 

Prenez soin de vous et des autres ! Pour toute question sur le droit de retrait, contactez SUPPer !

 

17 mars 2020 

COVID-19, les nouvelles mesures gouvernementales

Retrouvez toutes les informations gouvernementales sur la situation sanitaire :

Bouton wwwhttps://www.gouvernement.fr/

Extrait :

Toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur le Coronavirus COVID-19 :

Le 16 mars 2020, le Président de la République a décidé de prendre des mesures pour réduire à leur plus strict minimum les contacts et les déplacements. Un dispositif de confinement est mis en place sur l’ensemble du territoire à compter du mardi 17 mars à 12h00, pour quinze jours minimum. Les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et uniquement à condition d'être munis d'une attestation pour :

  • Se déplacer de son domicile à son lieu de travail dès lors que le télétravail n’est pas possible ;
  • Faire ses achats de première nécessité dans les commerces de proximité autorisés ;
  • Se rendre auprès d’un professionnel de santé ;
  • Se déplacer pour la garde de ses enfants ou pour aider les personnes vulnérables à la stricte condition de respecter les gestes barrières ;
  • Faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel, autour du domicile et sans aucun rassemblement.

L'attestation nécessaire pour circuler sera disponible sur cette page ce mardi 17 mars.

Surtout, prenez bien soin de vous et des autres !

   
   

NAO 2020

500 euros NAO

 

27 février 2020 : NAO, réponse de la direction à la pétition LAS-Fr

Suite à la pétition intersyndicale lancée sur tous les sites de THALES LAS FRANCE SAS (LAS -Fr) qui a réuni 2342 signatures pour demander la réouverturs des NAO, la direction de LAS-Fr a répondu en la personne de son président, Alex CRESSWELL : c'est non ! La direction de LAS -Fr considère qu'elle a rempli ses obligations sur les salaires 2020 et qu'il faudrait en rester là.

Bouton PDFLa lettre d'Alex CRESSWELL aux Délégués Syndicaux Centraux de LAS-Fr

On notera avec une certaine ironie que cette lettre est envoyée le même jour que la publication officielle des résultats économiques du groupe Thales suite à une année 2019 "à bien des égards exceptionnelle", de l'aveu même du PDG de Thales, Patrice CAINE ! Conclusion, il y a beaucoup d'argent... mais ce n'est pas pour les salariés ! Merci Patron ?

 

20 février 2020 : La pétition NAO transmise à la direction de LAS

La pétition intersyndicale lancée sur tous les sites de THALES LAS FRANCE SAS (LAS -Fr) a réuni 2342 signatures alors un grand merci à tous les salariés signataires ! Ces derniers ne sont pas satisfaits par la politique salariale présentée par la direction le 31 janvier dernier et demandent, en conséquence, la réouverture des Négociations Annuelles Obligatoires (NAO).

Cette pétition a été transmise aujourd'hui aux hauts responsables suivants :

  • Alex CRESSWELL (président de LAS-Fr)
  • David TOURNADRE (DRH Groupe Thales)
  • Pierre GROISY (DRH France)
  • Philippe NETO (DRH LAS-Fr)
  • Philippe LAN (Relations Sociales LAS-Fr)

 

L'envoi de la pétition a été complété par une lettre ouverte des Délégués Syndicaux Centraux (DSC) adressée à la direction de LAS-Fr pour appuyer la demande de réouverture des NAO.

Bouton PDFLettre ouverte intersyndicale

La balle est désormais dans le camp de la direction de LAS-Fr.

 

En attendant, restons mobilisés jusqu'à la réouverture des NAO !

 

11 février 2020 : Courrier d'Elancourt à la direction de LAS

Les Délégués Syndicaux d'Elancourt interpellent par email la direction de LAS :

  • le DG, Alain BOURSIER
  • le DRH, Philippe NETO
  • le responsable des relations sociales, Philippe LAN

et mettent en copie : le DRH Groupe THALES, le DRH France, la direction de LAS-OME.

Revendication : la réouverture des NAO !

C'est une initiative locale qui vient en soutien à la pétition intersyndicale lancée dans tous les sites de LAS France. En raison de son statut de siège social de la société THALES LAS FRANCE SAS, le site d'Elancourt accueille les locaux des plus hautes instances dirigeantes de LAS. C'est pourquoi les salariés d'Elancourt sont plus facilement au contact de ces décideurs de la politique salariale LAS.

Clicvers SUPPer Elancourt

 

10 février 2020 : Journée d'action à Elancourt

Les salariés mobilisés parviennent à rencontrer le directeur général de THALES LAS FRANCE SAS, Mr Alain BOURSIER !

Clicvers SUPPer Elancourt

 

7 février 2020 : Une semaine d'actions à Elancourt

Il y a eu du bruit à Elancourt pour les NAO, cette semaine. Les salariés mobilisés ont interrompu une réunion du CODIR d'OME !

Clicvers SUPPer Elancourt

 

31 janvier 2020 : Quelles nouvelles mesures ?

La direction de THALES LAS FRANCE (LAS-Fr) a revu sa politique salariale 2020 sur les points suivants :

  • budget promotions et moblités : +0,1% (=0,2 %)
  • minimum allocation mensuelle (13e mois) pour les niveaux I à III : +50 € (=2300 €)
  • salariés de 35 ans et moins : +0,1% (=0,3 % de leur masse salariale)

En revanche, aucune avancée sur les mesures les plus attendues par les salariés, les budgets d'augmentations générales et individuelles, qui restent inchangés.

Bouton article SUPPerJPGComparez les NAO LAS 2020 avec DMS, AVS et SIX

Bouton article SUPPerJPGEvolution des NAO LAS et TR6 sur 4 ans

Bouton wwwLes dernières infos sur la santé économique de Thales

 

30 janvier 2020 : Réouverture des NAO LAS-Fr 2020

La direction de THALES LAS FRANCE (LAS-Fr) vient d'accepter de réouvrir les Négociation Annuelles Obligatoires (NAO), suite à la demande officielle formulée hier, le 29 janvier ! Dans sa réponse aux délégués syndicaux centraux (DSC) envoyée aujourd'hui peu avant 16h, elle leur donne rendez-vous demain à Rungis à 10h30 pour une réunion "Négociation NAO 6".

La direction de LAS-Fr considérait les NAO 2020 comme terminées, mais les salariés mobilisés l'ont contrainte à revenir sur sa décision. Merci à eux !

Mais pour l'instant, attendons de voir si la direction propose de réelles avancées pour les salaires...

 

20 janvier 2020 : La direction ose tout... c'est comme ça qu'on la reconnait !

Nouveau tract SUPPer sur la politique salariale 2020 de LAS

Bouton article SUPPerJPG2020-01-20 Affichage NAO : la direction ose tout

 

14 janvier 2020 : Revendications SUPPer NAO 2020

SUPPer place ses revendications en prenant en compte la situation du pouvoir d’achat en France et plus particulièrement celui des salariés de THALES LAS France au regard des excellents résultats économiques de notre société.

Nous demandons un changement de méthode de négociation, en commençant par définir un budget global d’augmentation de la masse salariale de THALES  LAS France SAS avant de discuter de sa répartition. Egalement, en terme de méthode,  nous demandons que soient intégrées dans le cadre de ces négociations, des mesures relatives à la lutte contre le réchauffement climatique par des incitations financières telles : primes vélo, voiture électrique, covoiturage,…….

Ce budget doit rétablir une relation cohérente entre le travail des salariés, qui se traduit dans les très bons résultats financiers de l’entreprise, et leur rémunération.

Afin de permettre d’approcher une répartition en 3 tiers du résultat de l’entreprise entre salariés, actionnaires et investissements, nous demandons, un budget Global « NAO THALES LAS France 2020 » de 5% de la masse salariale globale.

Sur cette base, à titre d’exemple, une allocation budgétaire permettrait d’obtenir la répartition suivante :

  • Une augmentation générale pour tous de 150€

  • Un budget consacré aux augmentations individuelles de 2,5%

  • Un budget spécifique de 0,5% (Egalité pro, Jeunes, promos, mobilité) 

Pour les mensuels, un treizième mois mini de 2900€ y compris pour les alternants et apprentis ;

Comme pour les NAO précédentes, nous réitérons nos demandes pour ces NAO 2020 à savoir :

  • Mise en place d’une négociation spécifique, en complément des NAO, sur le rattrapage des salaires des sites les plus défavorisés.

  • Intégration, de la part collective de la rémunération variable des ingénieurs et cadres, dans leur salaire de base ainsi que la création d’une part collective, pour les mensuels, équivalente à celle de la rémunération variable des ingénieurs et cadres, intégrée à leur salaire de base.

  • En prévision des futures négociations sur le temps de travail, l’engagement de la direction pour que les changements qui pourraient avoir lieu n’aient pas d’incidence à la baisse sur la rémunération.

  • Que le principe de la revalorisation annuelle des primes journalières soit intégré à la négociation spécifique sur les horaires atypiques de LAS.

  • Nous demandons que la journée de solidarité soit chômée et payée.

Nous vous déclinerons ultérieurement les détails des demandes particulières dès que nous connaitrons le montant de l’enveloppe globale.

 

25 novembre 2019 : Réunion de NAO n°1 au même moment que la mobilisation pour les retraites !

La direction de Thales LAS France convie les Organisations Syndicales (OS) représentatives (toutes sauf l'UNSA) à une première réunion sur la politique salariale (Négociations Annuelles Obligatoires) le jeudi 5 décembre 2019 de 10h à 13h à Rungis. Autrement dit, la direction demande aux OS de choisir entre les NAO et la mobilisation nationale pour les retraites qui a lieu au même moment ! SUPPer estime qu'il est impossible qu'elle puisse ignorer cette coïncidence, étant donné la couverture médiatique à ce sujet.

Pour SUPPer, la direction de LAS adopte ici un comportement contraire à l'éthique sociale la plus élémentaire ! Nous ne pouvons accepter ce genre de mépris pour l'agenda social national et pour le dialogue social dans Thales LAS France !

Comité Social et Economique Central

21 janvier 2020 : Réunion du CSE Central LAS-Fr

 Traitement des points reportés du CSEC du 11 décembre 2019 :

  • Approbation des PV de CCE des 18 juin 2019, 11, 12 et 17 juillet 2019
  • Désignation de l'expert en vue de la consultation annuelle sur les orientations stratégiques, la situation économique et financière et la politique sociale de Las-Fr

Traitement des points reportés du CSEC du 16&17 décembre 2019 :

  • Consultation complémentaire sur l'avancement du Plan de Développement des compétences 2019
  • Consultation complémentaire sur le projet de Plan de Développement des compétences 2020

Points à l'ordre du jour dans le cadre du CSEC ordinaire de janvier 2020 :

  • Présentation des actions liées à la Responsabilité Sociale de l’Entreprise dans la relation Fournisseurs
  • Mandatement de la CSSCT Centrale sur le déploiement de la démarche BEST avec l’outil Wittyfit
  • Présentation des effectifs LAS-Fr au 31 décembre 2019 par Domaines et Directions
  • Présentation de la situation économique et financière LAS-Fr au 31 décembre 2019

11 décembre 2019 : réunion ordinaire du CSE Central LAS-Fr

 La direction et les élus CSEC de LAS-Fr se sont réunis à Rungis le 11 décembre.

Sujets traités

  • Information sur l’évolution et la mise en œuvre des Entretiens Annuels
  • Point sur l‘avancement du déploiement des Systèmes d’Information RH (SIRH)
  • Développement des compétences (formation) : avancement du plan 2019 et projet de plan 2020
  • Situation économique et financièreLAS-Fr à fin octobre
  • Information sur le projet de regroupement des activités de services relatifs aux radars civils au sein de la Business Line SRA
  • Information sur le projet de regroupement des équipes offres et commerce export de IAS (ex-AOW) au sein de l’établissement de Rungis/Toulouse
  • Point d’avancement sur le déploiement de l’ERP au sein de LAS-Fr

Sujets reportés

  • Consultation sur l'avancement du plan de formation 2019
  • Consultation sur le plan de développement des compétences 2020
  • Désignation de l'expert en vue de la consultation annuelle sur les orientations stratégiques, la situation économique et financière et la politique sociale de LAS-Fr
  • Approbation des PV de CCE des 18 juin, 11, 12 et 17 juillet.
 

4 novembre 2019 : composition du CSE-Central de LAS

Après 2 réunions de négociations au niveau LAS avec les Organisations Syndicales (OS) représentatives, la direction a proposé jeudi 31 octobre un avenant à l'accord sur la composition du CSE-Central qui a été signé aujourd'hui par la CFE-CGC, la CFTC et la CGT (majoritaires à elles 3).

 Cet avenant définit le nombre et la répartition des sièges titulaires au CSE-Central en fonction de 3 critères :

  • les 9 établissements de LAS
  • les 3 collèges
  • les 6 OS qui ont des élus titulaires dans des CSE
Etablissements LAS
1er collège 2e collège 3e collège Total
Elancourt   2 2 4
Rungis/Toulouse     3 3
Limours     3 3
Massy     3 3
La Ferté Saint Aubin 1   1 2
Fleury les Aubrais     2 2
Saint Héand 1   1 2
Ymare   1 1 2
Blagnac     1 1
TOTAL 2 3 17 22

L'avenant à l'accord définit aussi la répartition des sièges suppléants qui peut être sensiblement différente de celle des titulaires. Pour LAS Elancourt, il y a 4 sièges titulaires et 4 sièges suppléants.

 

24 octobre 2019 : composition du CSE-Central de LAS

Les négociations entre la direction de LAS et les Organisations Syndicales n’ont toujours pas abouti pour déterminer le nombre de sièges à pourvoir au CSE-Central (22 ou 23 ?) ainsi que leur répartition entre les 6 Organisations Syndicales de LAS (CFDT ; CFTC ; CFE-CGC ; CGT ; SUPPer ; UNSA).

Seule certitude, le CSE de LAS Elancourt sera représenté au CSE-Central par 4 titulaires et 4 suppléants à désigner parmi les élus CSE actuels mais leur élection ne peut pas avoir lieu tant que les modalités de leur désignation ne sont pas entièrement définies au niveau de LAS.

A suivre.

Négociations en cours

NEGOCIATIONS ANNUELLES OBLIGATOIRES 2018 pour les 3 GBU

 

Communiqué de presse mars 2018 ( SUPPer, CGT, CFTC et CGC )

Dans un contexte de remise en cause par la direction des acquis sociaux suite à la création de la toute nouvelle société THALES DMS France (5000 personnes), le personnel des 7 établissements s’insurge et se mobilise contre la politique salariale présentée dans le cadre des NAO 2018.


Quand les salariés voient le Groupe THALES afficher 982 M€ de résultats pour 80 M€ distribués en 2016, constatent que Dassault Aviation , 5 fois plus petit, distribue 99 M€ à ses salariés et 130M€ de dividendes ou encore Safran qui distribue plus de 430 M€ à un nombre de salariés équivalent, on comprend mieux la colère des salariés de THALES et l’importance pour ces mêmes salariés des augmentations salariales, en baisse pour la troisième année consécutive malgré des résultats toujours en hausse et des cadres dirigeants seuls bénéficiaires d’actions gratuites. Cherchez l’erreur !
Les salariés sont écoeurés par la différence entre les très bons résultats de Thales, les cadeaux exceptionnels faits aux cadres dirigeants et la très faible contrepartie attribuée aux salariés. Comble de l’ironie, on leur demande de participer aux actions de productivité, sans participer aux gains, tout en assurant l’objectif 2018 par une frugalité salariale ! L’ambiance est morose et la colère gronde, même chez les cadres les plus dévoués. Les pétitions, sondages, les débrayages et informations syndicales s’enchainent sur tous les sites face à une direction « droite dans ses bottes » et intransigeante. Cette dernière vient refuser de revoir à la hausse les 1% d’augmentation affichés, hors inflation !


THALES a lancé 3 grandes fusions d’entreprises (DMS, LAS, AVS), pour renégocier tous les acquis sociaux à la baisse et affaiblir la puissance syndicale, dans l’esprit des lois Macron. THALES, dans la droite ligne des réformes à venir, a anticipé ses restructurations en enchainant les projets à grande vitesse, comme le fait le gouvernement, histoire de prendre de vitesse syndicats et salariés.
Pour illustrer la méthode, en amont des 3 fusions permettant de renégocier l’ensemble des accords, l’entreprise s’est achetée une image sociale unifiée à bas coût, financée principalement par la « solidarité forcée » de ses salariés. Ainsi, elle a généralisé l’intéressement en mutualisant les profits écrêtés à 6% de ses filiales pour une redistribution modique uniforme. Autre exemple avec la création d’un compte épargne temps permettant aux salariés de travailler plus, sans oublier les augmentations contre l’abandon de jours de RTT.


THALES est élu premier « employeur préféré » des étudiants, dans le TOP 10 des employeurs plébiscités, … Grâce à une politique sociale CANADA DRY, financée low-cost, remplie de FAKE word’s et de Buzz. Clairement, l’entreprise joue les « GAFA attitudes », inondant l’intranet d’initiatives à destination des jeunes (club jeunes YES, Réveille ta boite, Chez qui tu bosses ?, Arduino, Boost Camp, Mentoring, « Elles bougent » avec Thalescarreers sur Instagram, Thales Pitch Day, Hackathon … ) et des messages (engagements envers le personnel, mobilité, diversité, formation …) tout aussi clivants pour les plus de quarante ans qui découvrent l’univers des voies de garage et des FAKE jobs.


On ne peut pas plaire aux marchés à tout prix au détriment de ses salariés. Cette entreprise a pourtant tout pour plaire et bien faire, des contrats intéressants, des techniques de pointe … Serge Tchuruk voulait une entreprise sans usines, Patrice Caine veut une entreprise sans quadra, low cost, low wages, high revenues … Le groupe THALES « Canada dry » a-t-il de beaux jours devant lui ? Oui si vous pensez que la communication est plus rentable que l’investissement commercial, que l’image éclipse la réalité et la technomagie les compétences et le savoir-faire de l’ultime variable d’ajustement, le salarié !

19 février 2018 " Palmarès des négociations "

GBU LAS

Les actions SUPPer

Questionnaire QVT de SUPPer

A l'instar de TR6 ( LAS ) SUPPer lance un questionnaire sur la qualité de vie au travail, vous le trouverez ici .

 

 

Création de LAS France

Société THALES LAS FRANCE SAS

 

Mai 2018 : Harmonisation des statuts " Négociation égalité professionnelle " ; " accord à la signature " Télétravail "

Les diverses négociations d'accords se dérouleront sur tout 2018 avec des premières dates en mars, elles porteront sur :

La durée du travail ( dans le cadre fixé par le groupe ); L'organisation spécifique du travail dont télétravail; L'égalité H/F; La structure de rémunération; Les détachements, Les subventions CE; Les dispositions sociales; L'égalité professionnelle; La composition CCE / CSE

" Liste des différents accords applicables aux 3 sociétés "

2018 " projet accord relatif aux statuts collectifsapplicables, à titre transitoire, au sein des nouveaux établissements "

2016 " accord d'harmonisation des statuts suite à la fusion des socitétés TPS et TUS " ;

2000 " accord temps de travail Sorep Erulec ( TMI ) "

Elections professionnelles

18 octobre 2019 : élections professionnelles LAS. Nouvelle progression de SUPPer !

Les élections professionnelles sont à présent terminées dans les 9 sites de LAS. Dans les 6 sites où SUPPer est présent nous réalisons des scores globalement en progression alors encore merci à tous nos électeurs !

Etablissement Représentativité SUPPer Variation
Blagnac 67.4% +17.4 points
Elancourt 21.0% +2.1 points
Fleury les Aubrais 29.0% +8.0 points
La Ferté Saint Aubin pas de candidat SUPPer -
Massy 6.7% +4.4 points
Limours 18.9% -0.1 point
Rungis/Toulouse 16.8% +1.5 points
Saint Héand pas de candidat SUPPer -
Ymare pas de candidat SUPPer -

Représentativité des Organisations Syndicales dans LAS :

LAS central

Organisations Syndicale

Représentativité
1 CFDT 26.45%
2 CFE-CGC 23.05%
3 CFTC 17.80%
4 SUPPer 15.64%
5 CGT 11.49%
6 UNSA 5.57%

Sections SUPPer LAS

Section SUPPer LAS Blagnac

Section SUPPer LAS Elancourt

Section SUPPer LAS Fleury

Section SUPPer LAS Limours

LAS Massy

Las rungis toulouse